Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

christiane riedel - Page 2

  • QUESTIONS ET REPONSES EN VRAC

     

     

    Bonjour mes chers blogueuses et blogueurs,

    Bonjour Judith, Natacha, Morgane, Minerve, Aline

    Merci de vos commentaires. Je viens vous répondre.

     

    Natacha, parlons d’abord d’Obama. Peut être, comme ses compatriotes Lincoln ou Patton, raconte-t-il ses rêves à sa femme ou son entourage. Qu’en sait-on ?

    imagesCA9IWC8I.jpg

     

    Et que dire du discours fulgurant, inspiré, du pasteur baptiste afro-américainMartin Luther King :

    “I have a dream …”

    martin-luther-king-jr-praying[2].jpg

     

    Vous posez, Natacha, une question intéressante :

     « Le fait que les dirigeants ne parlent pas officiellement de leurs rêves n'est-il pas plutôt lié à l'importance de la laïcité en France ? »

    Pour y répondre je poserai d’abord une autre question :

    Qu’est-ce que la laïcité et la laïcité en France ? De quand date ce principe ?

    Voici ce qu’on peut dire :

    Le mot laïc s’oppose au mot clérical ; est laïc celui qui ne fait pas partie du clergé.

    Pendant des siècles en France le pouvoir politique et l’Eglise catholique se sont unis. Cette alliance est à la base même de la monarchie française absolutiste sous Louis XIV. A partir de la Révolution de 1789, le principe de la laïcité va se développer et conduit cent ans plus tard en 1905 à la loi de la séparation de l’église et de l’état, de façon à supprimer toute ingérence de l’une dans l’autre et réciproquement.

     

     

    Maintenant d’autres questions se posent :

    En quoi parler de ses rêves n’est-il pas laïc ?

    Un rêve personnel est-il lié à une institution cléricale pour qu’un dirigeant ne puisse en parler dans un pays laïc ?

    Par ailleurs, depuis le premier roi français, Clovis, en 480, a-t-on entendu parler en France des rêves des dirigeants du pays ? Trouve-t-on des récits de rêves dans les chroniques, les biographies, les correspondances ? Cela n’est pas connu.

    Je ne pense donc pas, Natacha, que parler de ses rêves en France soit lié au respect de la laïcité, qui a été déclaré un principe légal il y a tout juste cent ans. 

     

    Vous rappelez, Morgane et Minerve, les raisons historiques de la situation : l’Eglise catholique romaine, pour imposer son pouvoir, se devait d’être la voix exclusive du divin et ne pouvait tolérer que n’importe quel « lambda » se déclare inspiré du Saint Esprit dans ses rêves.

    Le fait que le divin puisse s’adresser en rêve ,à n’importe qui, a déjà été, bien des siècles plus tôt, un sujet de préoccupation pour les Grecs. Dans son livre « La vérité des rêves » le philosophe Aristote (384-322 avant J.C.) émet un opinion très humaine : il juge absurde le fait que le rêve puisse être envoyé par un dieu, et en même temps, s’adresser à n’importe qui, même au plus nul.

    3152590-L[1].jpg

     

    Pour lui c’est une contradiction en soi, parce que Dieu ne saurait s’adresser au « premier venu » pour lui donner des révélations exceptionnelles.

    Et pourtant, le philosophe est bien obligé de constater la réalité de ce fait aberrant.

    Des siècles plus tard, l’Eglise a vérifié à son tour cette réalité qui venait contredire et déstabiliser son autorité. Il fallait supprimer les rêves et ce fut fait. Bien des hommes et des femmes du commun des mortels, qui racontaient leurs rêves et leurs visions, en sont morts.

    La question des rêves est réellement difficile. Elle est liée au respect de la liberté individuelle face à tout pouvoir, qu’il soit religieux ou laïc.

    Un témoignage passionnant existe au sujet des rapports entre le rêve et le pouvoir.

    C’est celui du jésuite canonisé Saint Jean de Bréboeuf, ( 1593-1649) missionnaire et martyr en Nouvelle France, au Canada d’aujourd’hui.

    imagesCAWS5VP9.jpg

     

    Ethologue précurseur il étudie les mœurs des Indiens :

    « Le rêve, écrit-il, est l’oracle que tous les peuples consultent et écoutent. Il est le Prophète qui leur annonce les évènements futurs, le médecin habituel de leurs maladies, l’Esculape de tout le Pays… A vrai dire, le Rêve est le principal et le plus grand dieu des Hurons…

    En missionnaire il poursuit :

    « Ces peuples ont une croyance aux rêves qui surpasse toute croyance et, si les chrétiens mettaient en exécution toutes les inspirations divines avec autant de soins que nos sauvages exécutent leurs rêves, sans doute deviendraient-ils bientôt de grands saints… »

    ORIG_spirit-indiens.jpg

     

    Le jésuite, qui sait ce que c’est qu’obéir à un Ordre, observe aussi le rapport entre l’autorité intérieure détenue par le rêve individuel et l’autorité extérieure détenue par un pouvoir humain et il note :

    « Le Rêve est leur Seigneur et leur Maître absolu ; Si d’un côté leur chef leur parle, et de l’autre leur Rêve, le chef aura beau crier et menacer, d’abord il faudra obéir au rêve. »

    Quel témoignage surprenant ! De façon remarquable de Bréboeuf met fortement en évidence que dans ces tribus indiennes, le rêve est non seulement le guide de la vie quotidienne mais aussi le garant de la liberté individuelle par rapport au pouvoir extérieur, qui s’y soumet.

    880831041423[2].jpg

     

    Morgane, j’ai apprécié aussi votre commentaire :

    « …même si les catholiques ont accès à la Bible aujourd'hui, je n'en ai jamais entendu dire que les rêves viennent de Dieu. Les quelques catholiques avec lesquels j'en ai parlé se sont demandés comment je pouvais dire une chose pareille. »
    La situation semblerait peut être changer un peu, mais je dois quand même bien abonder dans votre sens.

    J’ai parlé des catholiques en France, je peux aussi parler des protestants qui m’ont laissé quelques mauvais souvenirs.

    Quand il y a 20 ans je me suis présentée à 3 pasteurs différents, calviniste, évangéliste, luthérien, je me suis fait « jeter » :

    L’un m’a traitée de sorcière, l’autre m’a dit que les rêves étaient diaboliques...

    eglise_mm_diable_2[2].jpg

     

    Le troisième était furieux après moi : si je déclare que je suis interprète de rêves, et que Dieu parle dans les rêves des hommes d’aujourd’hui comme autrefois, qu’en est-il alors du message et de l’autorité du pasteur en face de l’interprète de rêves ?

    Et nous y revoilà !

    A mon grand étonnement, je n’ai guère vu de différence entre l’opinion de ces pasteurs et la position catholique traditionnelle.

     

    Merci aussi Aline pour votre témoignage où vous dîtes :
     « J'ai discuté avec un jeune curé au sujet des rêves : il a trouvé ce que je disais intéressant, il ne s'était jamais posé la question, mais pour lui, les rêves ne pouvaient venir de Dieu s'ils donnaient des réponses différentes de celles de l'Eglise. Mais il m'a semblé touché. »

    Magnifique réponse qui semblerait sous-entendre ce qui suit : Si le rêve parle comme l’Eglise, alors il vient de Dieu, parce que l’Eglise, sait seule et absolument comment Dieu parle.

    Et si le propos du rêve contredit celui de l’Eglise, de qui vient – il donc alors ?

    Du diable, peut-être ?

    Et nous y revoilà !

     

    le cauchemar 2 wiki[1].jpg

     

    Mais finalement j’en reviens à poser de nouveau une question :

    Pourquoi les pasteurs et les curés n’apprendraient-ils pas à interpréter les rêves ?

    Loin de toutes les querelles d’autorité et de pouvoir, de nombreux pasteurs interprètent maintenant les rêves depuis 50 ans aux Etats Unis, en Hollande aussi.

    Ils le font dans leur paroisse, dans les prisons aussi et témoignent de leurs expériences. L’un des pionniers a été un analyste jungien, le pasteur John A Sanford à l’église épiscopalienne de San Diego.

    Sanford.jpg

     

    Ne sera-ce pas là, Natacha, le véritable renouveau charismatique dont vous parlez,qui conduit à écouter la voix de l’inconscient ( qu’est-ce que l’inconscient ?) qui parle à chacun dans ses rêves ?

    SuperStock_260-398[1].jpg

     

     

    Remarque

    Depuis plusieurs mois, mes études ont été très sérieuses. Avant de les poursuivre, je vous promets pour la prochaine fois une surprise, en ce temps d’élection présidentielle, un peu d’amusement, une bagatelle.

     

     

    Lien

    Voici un lien qui vous donnera une idée de ce qui se fait dans les églises aux U.S.A,
    http://www.google.com/search?ie=UTF-8&oe=UTF 8&sourceid=navclient&gfns=1&q=church+dream+workshop



    Bibliographie

    Jean de Bréboeuf de René Latourelle

     

    Illustrations

    Je remercie les artistes et les photographes dont les œuvres m’ont permis d’illustrer mon blog

    Martin Luther King : louisianaweekly.com

    Barak Obama : pastorron 7.wordpress.com

    Saint Jean de Bréboeuf : jesuites.com

    Indian dreams and spirits : zyxmusic.co.uk

    Le diable : forumfr.com

    Cauchemar de l’artiste allemand Füseli 1741-1825 : latribunedelart.com

    La Madone de Port Ligat, 1950, de l’artiste espagnol Salvator Dali

     

  • UNE QUESTION ET UN PEU D'HISTOIRE

     

    Voici bientôt un an que je vous expose les rêves d’hommes éminents : Gédéon, Alexandre, le grand prêtre de Jérusalem, César, Lincoln, Bismarck, Patton, Korthals Altes. La fresque que je viens de déployer sous vos yeux s’étend sur 3000 ans et deux continents : qu’ils soient Hébreux, Grecs ou Romains, Européens ou Américains, ces hommes au pouvoir tiennent compte de leurs rêves.

    Peut-être vous demandez-vous alors pourquoi dans mon étude, je n’ai pas choisi les rêves des chefs politiques ou militaires de mon pays, la France.

    ouverture.jpg

    Eh bien, la réponse est simple : c’est que les rêves de ces grands Français ne sont pas connus. Je n’ai trouvé aucun témoignage à leur sujet. Comment réagiraient les Français, si un général ou un président osait dire qu’il écoute ses rêves ? Ce serait un tollé de dénigrement et d’indignation.

    Mais dans l’Antiquité, les hommes à l’origine de notre civilisation occidentale considéraient les rêves, parce qu’ils savaient que le divin s’y exprime et s’y manifeste.

    2990405913_1_3_cHWjfB4Z[1].jpg

    Cette conception a été rejetée par l’Eglise catholique, qui, pendant environ 1000 ans a condamné le rêve comme l’œuvre du diable.

    rêves,interprétation des rêves,christiane riedel,interprète de rêves,la bible et les rêves,les protestants et la bible,rêves des hommes politiques et militaires

     

    Pourquoi alors des hommes comme Abraham Lincoln, Otto von Bismarck, George S. Patton, Edy Korthals Altes osent-ils parler publiquement de leurs rêves ?

    A la réflexion, force est de constater que ces dirigeants ont tous un point commun qu’on ne sautait passer sous silence : Ils vivent en pays protestant, et la base de la religion protestante repose sur la Bible. Ces hommes connaissent tous la Bible qui raconte comment Dieu parle aux hommes personnellement dans leurs rêves. Ces hommes ont tous une vie intérieure.

    imagesCA11F6GF.jpg

    Voyons plus précisément ce qu’il en est :

    La famille de Lincoln, très pauvre et illettrée, était de religion protestante baptiste. La Bible a été un des rares livres que le président a pu lire dans sa jeunesse, avant de faire des études de droit. Placée sur sa table de chevet, la Bible l’a accompagné toute sa vie.

    Le chancelier Bismarck était protestant luthérien et connaissait fort bien la Bible. Il a reçu son éducation religieuse du célèbre théologien, philosophe et mystique Schleiermacher, qui s’est penché sur les profondeurs de l’âme humaine.

    imagesCACN5LF6.jpg

    Le général Patton était protestant épiscopalien et allait régulièrement au culte à l’Eglise. Il insistait sur la valeur de la prière, il écoutait ses rêves. Le général de Gaulle, reconnaissant la valeur de son homologue américain, disait : « La percée de Patton de la Normandie aux Vosges fut l’opération décisive. Tout le reste est garniture. »

    Fall05_Patton-Praying_sm[2].jpg

    Le diplomate Edy Korthals Altes, est protestant lui aussi. Il cite la Bible dans son discours, il raconte officiellement son rêve où il le Christ lui parle dans le temple.

    images[5].jpg

    Cela fait beaucoup de témoignages. Cela fait des témoignages impressionnants.

    Alors, que dire des Français et de la Bible et des rêves ?

    Si vous parlez actuellement de la Bible aux Français, beaucoup s’en moquent et d’autres plus encore n’en ont aucune culture. Ils ignorent ce livre qui est à la base de la civilisation occidentale.

    Et autrefois, les Français lisaient-ils la Bible ? Que non ! Comment pouvaient-ils posséder une Bible dans leur foyer, puisque la Bible était interdite ? En effet, la lecture de la Bible fut interdite en 1229 au Concile de Toulouse.

    concile[2].jpg

    Le Vatican ordonna à l’Inquisition de persécuter ceux qui en  possédait une. Les lectures de la Bible étaient réservées au prêtre à l’église et se limitaient aux Evangiles. Cette interdiction fut renouvelée régulièrement à travers les siècles. Louis XIV, de 1685 à 1715, fit mettre aux galères 3000 protestants qui possédaient une Bible.

    b39b39ca[2].jpg

    Il y a environ 150 ans, en 1850, ça ne fait pas si longtemps, des bibles furent brûlées en place publique dans la bonne ville périgourdine de Sainte Foy la Grande.

    imagesCAMSS20P.jpg

    Il faut attendre 1965, pour que le Concile de Vatican II, sous la direction du pape Paul VI, autorise les fidèles à posséder une Bible.

    rêves,interprétation des rêves,christiane riedel,interprète de rêves,la bible et les rêves,les protestants et la bible,rêves des hommes politiques et militaires

    C'est donc depuis à peine 50 ans que les catholiques français peuvent lire chez eux la Bible dans son entier, alors que les lectures autorisées à l'église étaient limitées au Nouveau Testament.

     

    Ainsi en Europe, l’usage personnel et familial de la Bible est de tradition protestante. Voilà pourquoi dans les pays à majorité protestante les chefs politiques et militaires ne sont pas gênés de parler ouvertement de leurs rêves et de s’en inspirer.

    Il est de notoriété publique que bien des dirigeants français consultent des voyantes et des astrologues. Et qu’en est-il de leurs rêves ?

    rêve bleu.jpg

     

    Au cours de l’étude que je viens de mener, vous vous êtes peut être posé quelques questions. Si vous voulez les formuler, je les accueillerai avec plaisir, sans vous garantir que je puisse être en mesure de vous répondre.

     

    De mon côté, il y en a une que je me pose depuis longtemps. Je l’aborderai avec vous la prochaine fois.

     

    Illustrations

    Je remercie les artistes et les photographes dont les œuvres m’ont permis d’illustrer mon blog.

    Bas relief grec du temple d’Athènes, V ème siècle avant J.C. : Esculape, dieu des rêves et de la médecine, soignant en rêve un enfant blessé à l’épaule.Sommeil.univ-lyon1.fr

    Schleiermacher

    Edy Korthals Altes

    Patton priant en décembre 1944 lors de la bataille du Saillant.

    Galériens : acorpsetacris.centerblog.net

    Feuillet de Bible brulé à Sainte Foy la Grande, recueilli et conservé :

    bibliquest.org

    Le Concile de Vatican II : sandiego.edu

     

     

     

  • LE RÊVE D’ UN DIPLOMATE HOLLANDAIS (9)

     

     

    L’an dernier, lors du Congrès International de l’IASD en Hollande, je cherche dans le dédale des couloirs la salle où a lieu le symposium sur : « l’influence des émotions sur le contenu du rêve ». Plusieurs célébrités de l’IASD y interviennent.

    Hotel-And-Conferentieoord-Rolduc-photos-Interior-Hotel-information[1].jpg

    Je me retrouve assise, et je m’aperçois que le premier conférencier n’est pas l’éminent psychiatre annoncé mais une conférencière inconnue : elle relate les expériences où le rêveur entend une voix parler dans ses rêves. Son étude me passionne immédiatement et je décide donc de rester à ma place.

    Et que je suis heureuse ! Dans ce symposium, les conférenciers viennent raconter comment un rêve a fait basculé leur vie.

     

    basculer.JPG

    Ce ne sont plus des théories, des systèmes, voilà des faits concrets, des témoignages vécus, vivants, vrais.

    Aujourd’hui, en cette période de Pâques, le moment est venu de vous présenter l’un de ces témoignages : celui du diplomate hollandais Mr Edy Korthals Altes.

    Pour comprendre ce rêve, il est nécessaire d’abord de le replacer dans son contexte historique des années 1980, à l’époque de la guerre froide.

     

    Le contexte historique : la Guerre froide

    Cette expression désigne la période qui va de la fin de la Deuxième Guerre mondiale jusqu'à la chute du mur de Berlin en 1989.

    La Grande-Alliance entre les États-Unis et l'URSS contre les nazis n'a pas résisté longtemps. 1947 marque le début de la formation des blocs Ouest et Est autour des deux superpuissances, dont les systèmes socio-économiques sont incompatibles : l’idéologie capitalisme libérale des Etats-Unis s’oppose à l’idéologie marxiste-léniniste de l’URSS.

     

    GuerreFroide[2].jpg

    Dès le XIXe siècle, le penseur politique, historien et sociologue, Alexis de Tocqueville, avait prédit cette situation. Il expliquait que les États-Unis et la Russie impériale avaient tous deux vocation à devenir des empires à l’échelle mondiale au XXème siècle ; alors, dès qu’ils entreraient en contact, ils s’opposeraient pour la domination globale.

     

    imagesCAJE59WV.jpg

    La division du monde entre l’Ouest et l’Est en serait la conséquence.

    Monde_multipolaire_1970[2].jpg

    Tocqueville a vu juste et les marques historiques, tristement célèbres, en sont le mur de Berlin et le rideau de fer en fils électrifiés, qui ont déchiré l’Allemagne à cette période, de 1961 à 1989.

    8_berlin_mauer_900[1].jpg

     

    aa6706bc402d4d1ccf76d4ad950843e7[1].jpg

    72666bf0e0b139f4095f91bc81c192e4[1].jpg

    Un conflit implicite règne donc sur le monde marqué par une rivalité et un affrontement permanent, ce qui ne mène pourtant pas à une guerre générale. La guerre froide est une « paix belliqueuse et une guerre limitée ».

    Les deux camps évitent les affrontements directs qui auraient conduit à l’usage de la bombe atomique. La peur réelle de cette arme a marqué la fin du XXème siècle où a régné « l’équilibre de la terreur ».

    tsar_bomba11[1].jpg

    bravo2_small[1].jpg

    Mais les deux camps pratiquent la guerre froide de façon indirecte dans des guerres régionales et ponctuelles, -Corée, Vietnam, Afghanistan-, et surtout  dans la course aux armements.

    Dans les années 80 on comptait pour les deux camps réunis jusqu’à 70.000 armes nucléaires plus ou moins en « alerte imminente »

    En 1983, Reagan propose un programme de défense « Star Wars » pour protéger des attaques de missiles soviétiques. Ce projet revient en fait à préparer une Guerre dans l’Espace.

     

    imagesCAT51TI2.jpg

     

     

    Le conflit d’Edy Korthals Altes

    C’est à ce moment là que le diplomate se trouve déchiré par une grave crise de conscience :

    En tant qu’Ambassadeur de la Hollande en Espagne, il se doit d’adhérer à la politique de son pays. Mais dans son âme et conscience il en est venu à s’y opposer personnellement. Pour lui une question cruciale s’impose :

    « - Qu’est-ce que je peux faire, moi, en tant qu’individu ?

    Il lui est en effet impossible de se débarrasser du problème humain sous prétexte de loyauté envers son gouvernement.

    Et il explique  :

    « - En ce qui nous concerne, après tout, nous ne sommes pas des marionnettes, mais des êtres humains, pleinement responsables de nos actions et de nos omissions et ce, devant Dieu et devant nos semblables. »

    La responsabilité personnelle, voilà le problème qui le poursuit.

     

    images[5].jpg

     

    Ce conflit le tourmente pendant de longs mois, lorsque tout d’un coup un rêve intense et cohérent lui vient dans la nuit du 29 au 30 septembre 1984.

     

    Le rêve qui a changé ma vie.

    Je voyais beaucoup de monde sur une place devant une église.  L’église était pleine.  Tout d’abord je ne voulais pas y entrer jusqu’à ce qu’une dame âgée me prenne par la main et me montre un siège libre dans une des premières rangées sur la gauche.  Une grande croix en bois s’étendait au dessus de l’autel. 

    À ma grande surprise de la sciure de bois tombait de cette croix. ( Cela symbolisait-il la crise intérieure que vivait une église centrée sur elle-même ? )

    Pendant que je regardais la croix, je me sentis envahi par une intense compassion pour le Christ souffrant (expérience inhabituelle pour moi en tant que Protestant).  Exactement au même instant j’ai vu les yeux VIVANTS du Christ qui me posaient la question qui correspondait à ma situation :

     

    « Et toi, qu’est-ce que tu fais avec tes possibilités, avec ce que tu sais, dans cette période cruciale ? »

     

    Ce face à face direct avec le Christ souffrant, vivant, fut une expérience fulgurante, impossible à décrire !

     

    I-Grande-1801-christ-en-croix.net[1].jpg

     

    Tout d’un coup la situation changea : je discutais avec un dirigeant, je ne distinguais pas bien son visage.  Avec une certaine emphase je lui parlais de la foi et de la vie.  Il m’écoutait à peine.  Soudain il me tendit deux livres et me dit : 

    « - Tenez, lisez-les, ils parlent de la paix, c’est très important actuellement ! »

    Je m’écriai :

    - La paix et la justice sociale, actuellement ! Mais c’est exactement ce qui m’intéresse si profondément. Je cherche comment je pourrais agir dans ce domaine de façon appropriée.  

    L’homme me regarda d’un air très déterminé et me lança :

    - Faites en sorte d’être prêt pour 1982 ! 

    - Mais nous sommes maintenant en 1984, lui dis-je avec surprise : 

    Sa réplique fut abrupte et catégorique :

    - Vous devez être prêt fin 85, vous commencerez en 86 ! »

     

    Je me réveillai avec sentiment d’intense soulagement.  Mon conflit intérieur était terminé.  Je savais qu’il fallait que je prenne position.

     

    Conséquences

    Tout un processus se met alors en route qui finit par libérer Mr Korthals Altes de ses fonctions et lui permet d’accepter de nouvelles responsabilités. 

     

    Un travail intérieur

    Cependant sur le chemin de la liberté, il y a de sérieux obstacles. Il n’est  pas question pour lui d’abandonner ses devoirs et responsabilités à court terme. De surcroît, trois raisonnements le bloquent et il lui faut les dépasser :

    Il se dit :

    « 1) Mon inquiétude est peut-être juste mais mon analyse est fausse.                                                        

       2) Pourquoi ne pas attendre encore 4 ans jusqu’à la retraite ? Je pourrais m’éviter beaucoup de difficultés.

       3) Je fais preuve d’une incroyable prétention en m’imaginant que moi, en tant qu’individu, je puisse avoir la moindre influence sur un problème aussi vaste et aussi complexe.

     

    imagesCAG3CHJC.jpg

    Que peut donc espérer une personne seule, en face des forces énormes qui contrôlent la folle (en anglais : mad) course aux armements ? »

    mad[1].jpg

    Cependant, Mr Korthals Altes a conscience qu’il n’est pas tout seul à protester. Il sait que des millions de personnes se sont engagées comme lui contre cette folie. Il y a même quelques politiciens et militaires à la retraite.

    Mais deux forces le soutiennent avant tout : c’est son rêve et la prière, qui le nourrissent quotidiennement.

    prière.JPG

    Pour lui, que le Christ soit vivant, ce n’est pas seulement une idée intellectuelle, c’est une expérience qui se vit, se manifeste quand on obéit à l’appel du moment. Comment vivre dissocié en deux parties : avec d’un côté la partie privée de la personnalité qui cultive la relation avec Dieu, et de l’autre, la partie occupée dans la fonction extérieure, qui obéit à d’autres valeurs ? C’est impossible !

    La Vérité Ultime concerne la personne toute entière.

     

    Le travail intérieur est inséparable de la mise en application du rêve où le Christ pose la question :

    « Et toi, qu’est-ce que tu fais avec tes possibilités, avec ce que tu sais, dans cette période cruciale ? »

     

    Le travail extérieur

    Mr Korthals Altes donne sa démission, non seulement parce qu’il est en conflit avec son Ministre et son gouvernement, mais surtout parce qu’il veut être libre de travailler à un concept de sécurité plus adéquat.

    Il se met alors au service de la paix et de la justice et s’engage dans un ensemble d’activités tant au niveau national qu’international. La plupart de celles-ci ont lieu dans le contexte du Mouvement Pugwash(1), du conseil des Églises de Hollande et du regroupement mondial des Religions pour la Paix.

    De nombreux articles, des conférence et cinq livres ont suivi.

    imagesCA5MV96U.jpg

     

    Laissons Mr Korthals Altes conclure par trois observations :

    1)      C’est avec une profonde gratitude que je revois le rêve qui a changé ma vie.  Pour la première fois j’ai compris l’essence de ces paroles de Jésus : « Je suis la Voie, la Vérité et la Vie. »  

    Plutôt tardivement, j’ai découvert que cette vérité devient une réalité vécue quand nous suivons le chemin que nous devons suivre, quand nous sommes fidèles à notre vocation. 

    C’est là que nous recevons la Vie, quand nous acceptons les défis, quand nous nous tenons enfin debout sur nos propres pieds !

    3556326[1].jpg

     

    « Cœur et âme pour l’Europe » 

     

    2)   J’étais pris dans un conflit : soit j’étais loyal envers mon gouvernement, soit j’étais loyal envers moi-même et mon rêve. Je dois admettre que je n’aurais jamais résolu ce conflit si je m’étais fié à des normes idéales et des principes abstraits. Non, c’est cette confrontation concrète directe dans mon rêve, c’est cette expérience vécue -en face à face avec le Christ- qui a galvanisé ma foi, qui m’a fondé à m’opposer publiquement à la course à l’armement.

     

    32602243[1].jpg

    « Eveil Spirituel, La clé secrète pour la Paix et la Sécurité »

     

    3)      La question que mon rêve me pose à juste propos ne m’est pas adressée à moi seulement. Elle s’adresse également à tous les êtres humains.  Dans son essence c’est la question posée dans le livre de la Genèse, quand Dieu demande à Adam

    « Où es-tu ? »

    C’est une question hautement pertinente en ce temps de crise. Elle vaut pour les politiciens et les diplomates, et tous ceux qui sont en position d’autorité.  Dans ces temps critiques, nous sommes tous invités à être là, présents, et nous lever pour sauvegarder les valeurs humaines dans un monde plus juste et plus paisible. 

    Nous devons prendre en charge cette responsabilité, et nous y sommes amenés inévitablement, je pense, si, dans le respect et l’obéissance, nous nous inclinons devant l’Ultime Réalité.

     

    68c48_20090522145252_tmpphpMUimTi[2].jpg

     

     

    Je remercie Mr Korthals Altes d’avoir accepté de me communiquer le récit de son expérience, tel qu’il l’a exposé lors de sa conférence à Rolduc en 2011.

     

     

    (1) Mouvement Pugwash

    En pleine guerre froide et en plein développement des armes atomiques, dans une période où se multiplient les essais nucléaires dans l'atmosphère, Joseph Rotblat Bertrand Russel et Albert Einstein lancent le 9 juillet 1955 le manifeste qui porte leur nom. Dans ce « manifeste Russel-Einstein », prenant acte du danger de destruction de l'humanité au cours d'une guerre nucléaire, le philosophe et le physicien, invitent les scientifiques du monde entier et le grand public à souscrire à la déclaration suivante :

     

    "Sachant que dans n'importe quelle guerre mondiale future, des armes nucléaires seront certainement employées et que ces armes mettent en péril la survie de l'humanité, nous exhortons les gouvernements du monde à comprendre et à reconnaître publiquement qu'ils ne sauraient atteindre leurs objectifs par une guerre mondiale et, en conséquence, nous les exhortons à trouver les moyens de résoudre pacifiquement leurs désaccords".

     

    Depuis les années 1970 notamment, le mouvement Pugwash a étendu son domaine d'activités.

    Il a pour objectif de

    - prévenir le développement et le commerce des armements chimiques et bactériologiques et des mines antipersonnel,

    - chercher les moyens d'éviter les conflits armés,

    - agir au sujet des modifications du climat, du développement du SIDA, du conflit du Cachemire, du développement durable...

    Actuellement, les scientifiques ne jouent à l'intérieur de l'organisation qu'un rôle mineur et les Conférences réunissent surtout des spécialistes des sciences politiques, des armements et des diplomates. Il constitue un réseau de sources d'informations de première main en matière d'armements.

    En 1995 Rotblat et le mouvement Pugwash reçoivent le prix Nobel de la Paix pour leurs efforts pour le désarmement nucléaire.

     

     

    Bibliographie

    Heart and soul for Europe, an essay on spiritual renewal, editions van Gorcum,1999.

     

    Spiritual awakening :, The hidden key to peace and security, just and sustainable economics, a responsible European Union. Editions Peeters, 2008.

    Edy Korthals Altes analyse de façon convaincante combien il est nécessaire pour notre société de transformer ses motivations, jusque dans ses fondements les plus profonds; il s’agit de replacer l’homme dans sa Réalité Ultime.

     

    Illustrations :

    Je remercie les artistes et les photographes dont les œuvres m’ont permis d’illustrer mon blog.

    Couloir  dans l’abbaye de Rolduc

    Chavirement du catamaran Oracle : lesdessous du sport.fr

    Guerre froide : for-pro.com

    Alexis de Tocqueville

    Mur de Berlin : arne-steinbrecher.de

    Rideau de fer : omnilogie.fr

    Equilibre de la terreur :

    Explosion de la bombe atomique américaine «  Opération Castle » en 1954, avec une puissance de 15 mégatonnes : lethist.lautre.net

    Explosion de la «  Tsar Bomba » soviétique de 100 mégatonnes, la plus forte charge nucléaire de tous les temps : lethis.lautre.net

    Bombardement : lesmoutonsenrages.worldpress.com

    Mr Edy Korthals Altes : klokkenluideronline.nl

    Les yeux du Christ : ephese.fr

    M.A.D. : lethist.lautre.net

    Vision de l’artiste anglais William Blake

    Conférence mondiale des Religions pour la Paix : alqalam.com

    Livres de Mr Korthals Altes : « Cœur et âme pour l’Europe » et « Eveil Spirituel ».

    Edy Korhals Altes : nieuwsblog.nl

     

  • LES RÊVES D' UN GENERAL AHURISSANT (8)

     

    Patton[1].jpg 

    Toujours suivant mon sujet, je vous propose aujourd'hui de découvrir comment un rêve guida le général Patton en 1944 pour repousser les armées allemandes.

    Nous sommes fin 1944, les Allemands reculent sous la pression des armées alliées libérant la France, commandées du côté américain par le général George Patton.

    A la fin de l’année, les troupes américaines se trouvent dans l’Est de la France, en Belgique, et au Luxembourg et s’apprêtent à entrer en Allemagne.

    En décembre 1944, Hitler décide alors de reprendre l’offensive. Il prévoit d'enfoncer le front allié en son maillon le plus faible, dans les Ardennes, et, but suprême de l'opération, de monter prendre Anvers au nord. Coupés du port belge, les Alliés se retrouveraient privés de leur principal point de ravitaillement qui leur assure leur formidable machine de guerre.

     

    Sur la carte ci-dessous vous voyez en ligne bleu hachurée le front américain vers le 9 décembre 44.

    En lignes rouges, vous voyez les mouvements prévus des forces allemandes, qui, pour monter vers Anvers, doivent crever le front américain.

    germplan[1].gif

     

    Milieu décembre, les Allemands, dans le plus grand secret, se déploient alors la nuit, sur la Belgique, le Luxembourg et le nord-est de la France. Personne n’est au courant, les Alliés ignorent totalement l’opération.

    battleofthebulgemap[1].jpg

    La ligne noire qui borde la zone allemande rouge représente le front américain le 15 décembre 1944.

    Les flèches rouges représentent l’attaque des armées allemandes qui vont réussir à faire reculer les lignes américaines.

    Le 16 décembre l’armée allemande a concentré 250.000 hommes sur le point dégarni des armées alliées entre la Belgique et le Luxembourg. 

    Alors commence la Bataille des Ardennes, qui sera la plus grande, la plus terrible  bataille d’Europe, dont beaucoup de Français n'ont jamais entendu parler.

    27b[1].jpg

    Trois jours plus tard, le 19 décembre, le général  Eisenhower, resté jusqu’alors inconscient du danger, prend enfin la mesure de la situation.  Très inquiet il réunit tous les commandants des armées pour décider comment répondre à l’offensive allemande.

    m198130600050[1].jpg

    7 généraux sont là et de nombreux officiers. Eisenhower veut envoyer des renforts pour aller soutenir les troupes en position de faiblesse dans la partie appelée « le saillant ». Voici une carte pour vous permettre de bien comprendre la situation et les forces déployées.

    220px-P41(map)[1].jpg 

    En bleu : les lignes américaines

    En rouge, les attaques allemandes

    - la ligne bleu hachurée indique les positions américaines en France, Belgique et Luxembourg

    - le saillant : la ligne bleue sur la gauche, qui ressemble au nez de Cyrano, trace le recul des troupes américaines dans les Ardennes. C’est la ligne de moindre résistance qui ne doit pas se rompre.

    - les flèches rouges montrent les avancées de l’offensive allemande formant le saillant.

     

    Pour contre-attaquer, Eisenhower décide de déplacer des centaines de milliers d’hommes, les uns venant du Nord, les autres du Sud. Ils viendront renforcer les forces américaines affaiblies dans le saillant.

    Dans le Sud est engagée la Troisième Armée, qui prépare l'offensive sur Francfort. Elle est commandée par le général Patton.

    3coat[1].JPG

    Eisenhower demande à Patton le temps qu’il lui faudra pour déplacer six de ses divisions.  

    - Mes troupes seront sur place dans 2 jours, le 21 décembre, répond Patton. 

    Les généraux, habitués aux déclarations fracassantes de l’excentrique général « rigolent » un peu car le délai leur semble complètement irréaliste. Pour eux, 6 jours sont le minimum.

    Eisenhower, stupéfait, s’exclame :

    - George, ne fais pas l’imbécile, tes divisions ne seront jamais prêtes, tu vas te faire couper en rondelles ! ».

    american-four-star-general-george-s-patton-j[1].jpg

    « Dans l'esprit des stratèges alliés, c'est en effet un pari insensé : il faut faire pivoter de 90 degrés l'axe d'attaque de tout un corps d'armé de 100 000 hommes, et le déplacer, au contact de l'ennemi, sur une distance de plus de 200 km, de la Sarre au Grand-Duché de Luxembourg. C’est pratiquement impossible, tant au niveau humain que logistique »*.

    On est en plein hiver, les températures sont glaciales, la vue est bloquée par le brouillard, la pluie, la neige, on n’y voit pas à quelques mètres, les routes sont impraticables dans la boue et le verglas, les tanks patinent et n’avancent pas.

    661px-Tanks_and_Infantrymen_on_the_way[1].jpg 

    Eisenhower, complètement incrédule, répète sa demande à Patton :

    - Quand est-ce que tu peux lancer les opérations ?

    - Dès que nous aurons fini notre conversation, répond le général de la troisième armée.

    Patton se lève, quitte la salle, trouve un téléphone, entre en contact avec son état-major et prononce deux mots :

    - Play ball, démarrez la partie !

    C’est le code pour lancer les troupes. Et certaines sont déjà en route.

    Patton a déjà prévu tout le déroulement des opérations et il a tout organisé : le dégagement du réseau routier, l’organisation des transports des soldats par véhicules, l’approvisionnement en essence, les ravitaillements, les munitions, la sécurité, et l’ordre de bataille.

    La rapidité de la 3e Armée va se révéler surprenante.

    Comme promis, en 48 heures, 133.000 véhicules parcourent environ 250 km, transportant environ 100.000 hommes et 62.000 tonnes de matériel.

    ardennes[1].jpg  

    Et comme Patton l’avait annoncé, le 21 décembre 1944, les troupes sont sur place, prêtes à l’attaque. 

    Patton_Blood_and_Guts.38165004[1].jpg

    Maintenant, des forces gigantesques sont en place  : 600.000 soldats américains, 500.000 soldats allemands, tous aussi valeureux les uns que les autres, vont s’affronter les jours suivants dans les Ardennes belgo-luxembourgeoises.

    Battle_of_the_Bulge_St-Vith[1].jpg

    Ce fut la plus grande, la plus sanglante et la plus héroïque bataille de la guerre en Europe.

    80.000 soldats américains, 100 000 soldats allemands se sacrifièrent en cette fin d’année 1944.

    5461155_l[1].jpg

    29134[1].jpg

    Hommage leur soit rendu.

    Merci à ces soldats américains qui dans cette bataille des Ardennes ont donné leur vie pour notre liberté.

         

    Un mois plus tard, le 15 janvier, les armées allemandes se replient, elles ont perdu la Bataille du Saillant.

     

    Mais revenons au Général Patton.  

    Une question intrigue :

    Comment Patton a-t-il pu réussir son formidable exploit, unique dans l'histoire militaire ? Comment en-est-il venu à devancer son commandant en chef Eisenhower ?

    Ce que les généraux américains ignorent le 19 décembre 44, ce qu’on ignore encore souvent, c’est que le général Patton vient d’écouter ses rêves et les inspirations qui sont venues le réveiller la nuit. 

    7_61_320_patton[1].jpg

    Ce fait est relaté par Ladislas Farago, le biographe de Patton.  

    Alors qu’à partir du 16 décembre les troupes allemandes se concentrent pour préparer l’offensive, Patton  peu auparavant se réveille une nuit. Il fait appeler d’urgence son secrétaire, Rosevich, qui le trouve en train d’enfiler son uniforme sur son pyjama.

    A la hâte, le général lui dicte immédiatement, point par point, les ordres des opérations pour contre- attaquer une offensive allemande.

    Patton explique à Rosevich qu’à 3 heures du matin il s’est réveillé en sursaut, sans raison apparente. Il sait intensément à ce moment-là que l’offensive allemande va avoir lieu et il voit clairement toutes les images de la marche à suivre : les différentes opérations à mener, l’intendance, tout lui apparaît formulé à l’esprit. Dans la vie éveillée, au niveau conscient, il ignore complètement que l’ offensive allemande est  imminente.

    c408dd656d1eff48_large[1].jpg

    C’est donc dès avant le 16 décembre que Patton donne l’ordre à son état major de désengager des éléments de son armée de leur position dans la Sarre, pour monter au Nord attaquer par surprise les troupes allemandes dans les Ardennes.  Et ce, 3 jours avant que le général Eisenhower ne soit informé de la gravité de la situation et n'envisage la contre-offensive.

     

    Le général Patton était fermement convaincu qu’il avait été un guerrier dans plusieurs incarnations précédentes. Il disait qu’il avait des facultés psychiques qui lui permettaient de deviner les intentions et les mouvements de l’ennemi, bien avant son service de renseignements. Il faisait attention à ses rêves et souvent, il avait appelé son secrétaire dans la nuit, pour lui dicter les plans d’opérations qui venaient de lui apparaître en rêve.

    Ainsi, autrefois comme aujourd’hui, les rêves viennent toujours inspirer les chefs d’armées.

    general_patton_and_quote_card-p137612830246738447qi0i_400[1].jpg

    Les rêves n'indiquent pas seulement comment conduire les armées, ils peuvent aussi appeler à la paix. C'est ce que nous verrons la prochaine fois. 

     

    * Extrait du blog :jacqueline-deversaux.blogspot.com

     

    Illustrations

     

    Je remercie les photographes et les blogs qui m’ont permis d’illustrer mon article.

    Patton : interet-general.info

    Eisenhower : geh.org

    Patton : wargodpatton.blogspot.com

    Patton : smashhingusa.com

    Hiver dans les Ardennes : panoramio.com

    Transport dans la neige : jacqueline-deveraux.blogspot.com

    Bastogne libérée : 3armyusa08.e-monsite.com

    Patton :myspace.com

    Mémorial américain dans les Ardennes

    Mémorial allemand dans les Ardennes

    Patton : hurletarage.com

    Patton : wargodpatton.blogspot.com

    Patton : ?

     

     

     

     

  • UNE BONNE NOUVELLE

    Chers amis blogueuses et blogueurs

     

    Je vous annonce avec plaisir que je serai dimanche qui vient, le 26 février, à l’émission télé/web : webreal.tv

     

    rêves,interprétation des rêves,christiane riedel,laureen berco, webreal.tv 

    C’est la chroniqueuse Laureen BERCO qui m’invite pour parler en direct de l’interprétation des rêves.

    L’émission aura lieu à partir de 20 h, mon intervention débutera probablement à 21h30 et durera 45 min.

    Les internautes poseront leurs questions en direct via les réseaux sociaux (Facebook et Twitter).

    L’émission sera également diffusée sur la chaîne MCE, « Ma Chaîne Etudiante », le mercredi et le samedi suivants  de 16 h 30 à 18 h 30.

      

    WEBREA TV étant une nouvelle émission, toute récente, je vous donne quelques informations :

    La WEBREAL TV est une émission libre urbaine/musicale et sociale qui apporte un vent nouveau sur le web depuis le 18 septembre 2011.

    Forte d’une équipe de cinq animateurs/chroniqueurs, Mrik, Romeck, Laureen, Dim West et Ju’, attachants, unis et complémentaires tant leurs personnalités sont différentes.  

    rêves,interprétation des rêves,christiane riedel,laureen berco, webreal.tv

    Diffusée essentiellement sur internet, via le partenariat avec DAILYMOTION LIVE, elle est la première émission du web (800 000 vues) filmée avec 4 caméras

    Elle est en direct sur

    FACEBOOK  : http://facebook.com/webrealtv 

    et

    TWITTER  @WebrealTV et  #WebrealTV, 

    bénéficiant de l’effet viral de la toile, de l'instant et de la spontanéité des internautes.

     rêves,interprétation des rêves,christiane riedel,laureen berco, webreal.tv

     

     Vous retrouverez l’émission sur la chaîne MCE sur les différents serveurs dont les canaux indiqués ci-dessous :

     rêves,interprétation des rêves,christiane riedel,laureen berco, webreal.tv 

    Numericable : canal 55

    Freebox : canal 93

    Orange : canal 170

    SFR : canal 73

    Bbox : canal 156

    Darty Box : canal 34

     

    A bientôt et agréable week-end

    Amicalement

    Christiane