Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2009

BARBARA VA-T- ELLE MOURIR ?

barbare 5.jpg

 - Christiane ! J'ai fait un rêve affreux ! J'ai rêvé cette nuit que j'étais morte ! Vous croyez que c'est un rêve prémonitoire ? J'ai essayé de comprendre mon rêve, mais je suis perdue !

Barbara vient de m'appeler, angoissée.

Je lui répond calmement :

- Mais Barbara, vous savez bien qu'un rêve de mort ne signifie pas la mort réelle physique, corporelle.

- Oui, je sais, mais là dans ce rêve, j'étais vraiment morte, et puis j'allais au paradis.

 claude-monet-camille-monet-sur-son-lit-de-mort-1879.jpg   dans le ciel.jpg

Qu'est-ce que ça veut dire ? J'ai eu vraiment l'impression que mon rêve me disait  que j'allais mourir !

- Ecoutez, nous allons voir, mais la première chose à faire, c'est que vous me racontiez votre rêve en entier et précisément, avec tous ses détails.

Barbara est une jeune amie de longue date, je m'installe donc et je l'écoute raconter son rêve, tout en prenant des notes.

 

Rêve

Dans mon rêve, je suis morte.

J'essaie de rentrer en contact avec les vivants, mais rien à faire. Je suis un esprit que personne n' écoute.

J'essaie de communiquer avec ma mère. Je ne voudrais pas que ma mère soit triste. Je veux la consoler, lui dire qu'elle me croit morte, mais qu'en fait, je ne suis pas morte. J'ai un côté encore vivant.

Et là une créature, un truc mystérieux vient me chercher et m'emmène au paradis.

 

4ums6rm2.gif

 Interprétation

- Ecoutez, Barbara, avant de prétendre que votre rêve soit prémonitoire, nous allons l'étudier au niveau intérieur. Le rêve vous montre qu'un aspect de vous-même va « mourir », c'est à dire va cesser de fonctionner, vous allez arrêter de vous comporter d'une certaine façon. Maintenant, il s'agit de voir précisément ce dont il s'agit.

Alors, dîtes moi :

Dans votre rêve vous essayez d'entrer en contact avec les vivants.

Est-ce qu'actuellement vous avez des problèmes de communication d'une façon ou d'une autre dans votre entourage ?

- Non, je ne vois pas. Vous savez bien que je n'ai pas de difficultés à prendre contact.

 - Bon, continuons. Voyons, qui est votre mère ?

- C'est celle qui m'a mise au monde.

- Elle est comment ? Quel genre de caractère ?

- Elle est dévouée, toujours serviable et elle se fait marcher dessus par tout le monde.

 sourire.jpg

s'écraser au bureau.jpg

Je reprends cette description et la renvoie en miroir à la rêveuse :

- Barbara, en ce moment, est-ce qu'il y a une situation où vous avez l'impression de vous faire marcher dessus, alors que vous vous montrez serviable et dévouée ?

- Eh bien ! Quelle question ! Oui, en effet ! J'ai des problèmes au boulot !

- Ah ? Lesquels ?

- Ma patronne a dit à ma collègue qu'en ce moment elle m'avait à l'œil.

patronne.jpg

Elle n'a aucun reproche à me faire au niveau de mon travail, mais elle trouve que je n'ai pas à donner mon avis sur ce qu'on me demande de faire.

 evaluez_votre_niveau_de_stress_au_bureau_a_la_une_mode_defile_new.jpg

 quelle_collegue_de_bureau_etes_vous_a_la_une_mode_defile_new.jpg             

Elle trouve que je «  l'ouvre trop ». Vous me connaissez, Christiane, vous savez que je suis toujours directe et franche et que je dis ce que je pense.

- C'est vrai, Barbara. Ce n'est pas donné à tout le monde.

- Alors ma collègue, qui partage le bureau avec moi, m'a gentiment prévenue de faire attention. Quand j'aurai mon CDI, comme elle, la situation sera un peu différente, mais là, rien n' est encore fait et il vaut mieux que je me tienne tranquille. J'ai été très contrariée par cette histoire ces derniers jours.

- Eh bien, Barbara, nous y voilà !

- Comment ça ?

 

Reprenons votre rêve dès le début :

Il vous présente une situation, il vous dit :

Regarde : « Dans ta situation actuelle au travail, tu vas mourir, celle qui est directe et donne son avis franchement ne va plus exister. Tu peux faire une croix dessus.

Cette Barbara « morte » va essayer de se faire entendre quand même, mais en fait tu es un esprit que personne n'écoute. »

 crucifix.jpg

fantôme.jpgJe poursuis les explications :

Barbara, votre rêve vous prévient que personne ne vous écoute au boulot. Vous avez beau donner votre avis, votre « esprit », votre façon de concevoir les choses n'intéresse personne, personne n'en a rien à faire, c'est comme si vous n'existiez pas, vous êtes morte !

 

J'essaie de consoler ma mère pour qu'elle ne soit pas triste

Votre maman, celle qui est dévouée et qui se fait marcher dessus, souffre de votre mort : c'est vous, l'employée consciencieuse et dévouée qui souffre de ne pas être appréciée, écoutée ou entendue.

 se faire marcher dessus.jpg

déprime.jpg

Vous essayez de vous consoler, et dans un premier temps vous n'y arrivez pas. Mais votre rêve insiste bien : il faut vous consoler, vous ne devez pas être triste de la situation.

 

Je suis morte et je ne suis pas morte, j'ai un côté encore vivant

Le rêve est très clair, vous continuez votre travail au bureau, bien vivante d'un côté, mais de l'autre, celle qui avait tendance à donner son grain de sel, celle là, elle ne dit plus rien, elle est morte.

 

Continuons l'examen du scénario :

Et là, une créature, un truc mystérieux vient me chercher.

- Qu'est-ce que c'est que cette créature ?

- Je ne sais pas, c'est une créature mythique, je n'en connais pas comme cela dans les contes de fées.

 

C'est un truc

- C'est quoi un truc ?

- Ben...Vous en posez des questions !

truc mystérieux.jpg

- Ecoutez, vous hésitez. Avec la technique de l'interview, le meilleur moyen pour comprendre un mot, c'est de prendre le dictionnaire. Vous me direz ce qui vous convient.

Voyons :

Le mot « truc » vient d'un verbe originel qui veut dire « se donner de la peine ».

Ensuite « truc » a désigné « un moyen adroit de se tirer d'affaire », « créer une illusion », c'est aussi « un procédé plus ou moins caché dans une technique ».

- OK, Christiane, mais moi, je ne vois pas très bien.

- La suite va nous éclairer.

 

Le truc mystérieux

Mystérieux, c'est quoi ?

- C'est quelque chose qu'on ne comprend pas et qui est caché.

 

Le truc mystérieux m'emène au paradis

C'est quoi le paradis ?

- Le paradis, c'est quand on est débarrassé du poids de la terre, quand on n'a plus de souci.

Alors, c'est quoi ça : ne plus avoir de souci au boulot ?

- Ah ! Christiane, c'est mon CDI ?

- Exactement !

- Bon ! Eh bien, Barbara, vous voyez ce que vous dit votre rêve ?

- Euh ? Pas très bien.

- Regardez, votre rêve est merveilleux, il vient vous donner un conseil, vous montrer comment vous comporter en ce moment, et il vous en indique même la conséquence :

 

Alors, reprenons tout votre rêve :

D'abord vous êtes morte, vous vous faites inexistante, low profile, vous ne la ramenez pas. C'est là le truc que vous ne connaissez pas et n'avez pas encore vécu.

Ce «  truc » va vous donner de la peine : mourir à vous même, vous taire, vous écraser au boulot, cela va vous faire souffrir, vous allez avoir, je suppose, une certaine blessure d'amour propre qui sera difficile. Mais c'est aussi le moyen caché de créer une illusion pour vous tirer d'affaire dans le milieu de votre travail.

Il faudra vous consoler, ça ne vaut pas le coup d'en faire un drame.

Et en fin de compte, qu'est-ce qu'il se passe ?

Vous vous retrouvez au paradis, sans plus de souci.

 

Donc, voilà le «  truc mystérieux » pour avoir votre CDI. C'est en fait accepter le sacrifice de votre ego. C'est vous laisser marcher dessus ! Oui ! dans les circonstances actuelles, le seul truc que vous aidera, c'est de vous écraser devant votre patronne ! Voilà le prix à payer pour avoir votre CDI !

Barbara est d'abord un peu estomaquée et un court instant ne dit rien .

-vanessa-paradis-2417485_1350.jpg
Elle a lu mon dernier exposé sur mon blog « Trop bien rasé », qui conseillait à Mathieu de s'exprimer plus ouvertement, de se montrer plus franc et même  plus agressif, quitte à déplaire. Il fallait absolument qu'il « la ramène ». Mais pour elle, c'est le contraire. Elle, qui a la parole très vive, voilà qu'il faut qu' elle «s'écrase »!

 

Et puis, la jeune femme se met à rire. Elle est soulagée, heureuse et s'exclame :

- Oui, Christiane, c'est le problème de ma vie, vous connaissez mes rêves, et je sais bien que je dois apprendre à ne pas chercher à m'imposer.

- C'est vrai, chère Barbara, vous avez un caractère dominant et apprendre à le limiter est difficile, et même douloureux. Mais maintenant que votre rêve vous a donné son conseil et vous a révélé le truc pour avoir votre Paradis, il n'y a plus à hésiter !

Et puis, ce n'est pas « ad vitam eternam », ce n'est ni partout, ni tout le temps. Il s'agit seulement de l'attitude que vous devez adopter en ce moment au travail.

Et vous savez que si vous vous écrasez trop, votre rêve vous le signalera !

Alors, Barbara, vous croyez toujours que votre rêve vous annonce que vous allez mourir ?

 

vanessa-paradis.jpg

 

 Illustrations

Je remercie les artistes et les photographes dont les œuvres me permettent d'illustrer mon blog.

Tableau de Monet, Camille Monet sur son lit de mort, 1879

Paradis :http://linternaute.com

Patronne :http://www.lepoint.fr

Sérieuse au boulot : évaluez votre niveau de stress au boulot : elle.fr

Brimée au boulot : quelle collègue de bureau êtes-vous ? elle.fr

Fantôme : lacurieusehistoiredumonde.centerblog.net

Se faire marcher dessus :http://08img.v4.skyrock.net

Morte et pas morte : http://www.salabecod.com

Paradis sur terre :http://linternaute.com/jardin

Vanessa Paradis : http://cesroff.com

Vanessa Paradis : http://s.plurielles.fr

 

18/11/2009

Prochaine conférence

Chers amis , blogueuses et blogueurs

Je vous annonce avec plaisir ma prochaine conférence, qui aura lieu mercredi prochain, le 25 novembre 2009 ( voir ci-dessous).

« Les Rêves et la santé »

Comment oser mettre en rapport les rêves et la santé et prétendre que les songes - soit disant mensonges - puissent exercer une action thérapeutique ?

C'est pourtant bien ce que j'affirme. Au cours de ma conférence je mettrai en évidence la valeur bienfaisante des rêves, voie royale entre le divin et l'humain.

esculape.JPG

 Cette dimension spirituelle thérapeutique des rêves, connue jadis de façon universelle, a été niée dans la pensée occidentale qui, rejetant, voire diabolisant les rêves au cours des siècles, a fini par les limiter à une fonction de censure morale.

therapeutique_reves4.jpg

 

Cependant, ces conceptions négatives ou restrictives de l'inconscient, se trouvent maintenant contestées par les recherches scientifiques actuelles.

 reveuse.jpg                  chat3.jpg                                                                   chat qui rêve.jpg

 

 

 

 

Elles démontrent que les rêves ont pour fonction de soigner la santé et la vie, comme on le savait partout autrefois.

Poursuivant dans ce sens et renouant ainsi avec l'antique et universelle tradition, je vous montrerai alors avec des exemples actuels, comment les rêves d'aujourd'hui, même méprisés, continuent à exercer leur efficacité thérapeutique, physique et psychique, puisqu'ils sont, comme ils le déclarent eux-mêmes, l'expression du divin dans l'homme.

 

asclepios3.jpg
Cette conférence est organisée dans le cadre de « l'Université du Symbole ».

 Elle se tiendra

mercredi prochain, le 25 novembre 2009, à 19 h 30

à « L'entrepôt » ,7 rue Francis de Pressensé, Paris 14ème

métro Pernety,

 entrée : 10€, réduit 7€

 www.lentrepot.fr

Présentation de la conférencière

Après de longues années d'études aux différentes écoles d'interprétation, Christiane Riedel, continuatrice de l'œuvre de Jung, consacre sa vie aux rêves : elle les interprète, enseigne l'art de l'interprétation dans l'école qu'elle a créée, elle œuvre pour en faire reconnaître la dimension sacrée.

Illustrations

Je remercie les artistes et les photographes dont les oeuvres m'ont permis d'illustrer mon blog

Esculape, dieu des rêves et de la médecine dans l'Antiquité

Rêves diaboliques : livres-mystiques.com

Dans le laboratoire du sommeil : ura1195-6.univ-lyon1.fr

Différentes positions du chat pendant son sommeil : membres.lycos.fr . Document du neurobiologiste Michel Jouvet 

Chat qui rêve : ?

Asclepios ou Esculape : alyon.asso.fr

 

08/11/2009

TROP BIEN RASE

 
chris-noth-biotherm.jpg

 

Se raser, c'est là sans doute une corvée quotidienne pour les hommes qui préfèrent offrir un visage net, lisse plutôt que poilu ou barbu. C'est aussi le souci de notre ami Mathieu, qui vient d'en rêver. Son rêve l'a surpris et il s'est dit qu'il fallait le regarder avec moi.

barbe.jpg    Shaving-main_Full.jpg         rasé.jpg

 

 

 

 

 

Il me raconte :

Circonstances

La veille, dans la matinée, me regardant dans le rétroviseur de ma voiture, j' ai vu dans le verre grossissant que j'étais mal rasé, des poils disgracieux noircissaient ma peau. Cela ne me plaisait absolument pas !

poils.jpg

 Rêve

Dans mon rêve, je me suis vu alors avec une bande nette, rasée, sans poils. Ca faisait une grande bande blanche sur le cou. C'était comme si les poils avaient été empêchés de pousser. C'était bizarre. Le contraste entre la partie rasée et l'autre était choquant. Ca m'a même révolté.

 

Je me suis réveillé mal à l'aise. C'est un drôle de rêve !

Je confirme avec enthousiasme :

- Vous avez employé le mot juste. « Drôle », c'est en effet un adjectif qui caractérise très bien le rêve, car il comporte les significations de « étrange » et « spirituel »,

dans le sens où il fait aussi rire ou sourire. Le rêve est rempli d'esprit.

-  Je suppose que j'ai rêvé de cette partie du cou rasée blanche parce que la veille je me suis vu mal rasé dans le rétroviseur. C'est sans doute à cause de cette impression que j'ai rêvé de ça la nuit.

 - Pas tout à fait, ai-je repris. J'entends souvent cette remarque. On s'imagine que le rêve vient simplement s'amuser à reprendre une expérience de la veille et que tout cela est sans importance. En fait, le rêve choisit certains détails bien précis de votre journée précédente, et ce n'est pas par hasard : cela a une signification qu'il nous faut trouver.

Eh bien, voyons votre rêve :

 

Interprétation

Dans votre rêve, vous vous voyez sans poils autour du cou. Il nous faut donc d'abord comprendre ce que représentent les poils.

 

Les poils, c'est quoi, c'est comment ?

- Alors, Mathieu, vous, un homme, dîtes-moi, ces poils sur le visage et le cou, qu'est-ce donc pour vous ?

- Eh bien, les poils à cet endroit là, c'est un attribut de l'homme, ils sont la marque du masculin. Les poils sont une production naturelle sur tout le corps, mais chez un homme ils poussent sur le bas du visage, autour des lèvres, sur les joues, le menton et le cou. Ce sont des fils comme les cheveux. Quand on les rase, ils repoussent constamment et tous les jours il faut de nouveau les faire disparaître.

barbe-rousse.jpg 2 barbe.jpg

poil-barbe-torse.jpg     

 

 

 

 

- Et c'est comment ?

Ils peuvent être plus ou moins longs sur le visage. Ils peuvent enlaidir ou embellir.

 

 

229866-brad-pitt-version-cheveux-gras-et-barbe-637x0-2.jpg

Mais quand ils n'ont pas disparu après le rasage, ils dérangent, ils sont tout à fait  inesthétiques. De plus ils sont  très désagréables au toucher, ils piquent ! Les gens que j' approche n' apprécient pas du tout quand je pique. Cela peut les irriter.

 

herisson.jpg poils hérisson.jpg

   Maintenant je passe au récapitulé et à la grande question :

- Bien. Maintenant, dîtes-moi, un attribut masculin, naturel, que vous produisez chaque jour, qui apparaît autour de vos lèvres, dans le bas du visage, quelque chose de plus ou moins long, qui peut agresser, piquer, à quoi cela vous fait-il penser?

- Qu'est-ce qui chaque jour se produit autour de mes lèvres, sur mon visage, répète  Mathieu qui réfléchit ? 

Est-ce que ce ne serait pas les paroles que je prononce ?

 

- Eh bien, faisons les vérifications :

- Est-ce que vos paroles sont une production naturelle ?

- Oui.

- Peuvent-elles être plus ou moins longues ?

- Oui, je peux faire des phrases plus ou moins longues.

- Est-ce vos paroles peuvent piquer, agresser et faire mal aux personnes rencontrées ?

- Ah oui s'exclame Mathieu en riant !

- Est-ce que vous n'aimez pas vous montrer piquant ou agressif ? Vous trouvez que cela prouve un manque de soin, d'égards ?

Mmh ! C'est certain. On n'est pas des sauvages !

 

Ainsi, tout ce que le rêveur a dit des poils, peut être dit également des paroles. Les vérifications sont concluantes. L'analyse du symbole par la technique de l'interview a donc donné accès à son sens : les poils du visage et du cou, ce sont les paroles que l'homme prononce, les paroles viriles.

 

Arrêtons-nous un instant sur tout ce qui a été dit et essayons d'en comprendre toutes les implications :

Vous avez dit, Mathieu, que les poils étaient une production naturelle, un attribut masculin. Nous devons donc comprendre qu'il est naturel aussi de produire, de prononcer des paroles qui peuvent être piquantes, agressives et que c'est même un attribut viril.

homme-salle-de-bain1-150903_L.jpg

     barbu.jpg                         

Je pense nécessaire de souligner cette déduction.

 Avec les poils, dont l'homme est doté, le rêve représente toutes les façons de parler où l'on se montre agressif, incisif, caustique, critique, vexant, blessant, provoquant, voire offusquant. C'est là une caractéristique masculine, voulue par la nature. C'est un don fait par la nature à l'homme.

             

 

 

barbu3.jpg

 Maintenant que nous savons que les poils symbolisent les paroles plus ou moins agressives, revenons au fait de se raser.

 

Se raser : c'est quoi, c'est comment ?

C'est une activité tous les matins, qui permet de supprimer, retirer le poil au plus près. La joue devient toute lisse et douce, cela est très agréable.

Je reprends :

Mathieu, dîtes-moi, qu'est-ce que c'est que se raser, cette façon de faire où prenez soin de retirez tout parole agressive ?

- C'est ma volonté quotidienne de me montrer soigné et respectueux dans la façon dont je me présente pour mon entourage et pour moi même.

- Et actuellement, à quoi cela vous fait-il penser ? Où prenez vous soin de ne pas irriter votre entourage par des paroles agressives ? Que se passe-t-il en ce moment ?

- Oh la la la la, s'exclame Mathieu ! En ce moment j'ai un problème incroyable dans l'association où j'interviens comme bénévole depuis des années.

 

Et Mathieu m'explique :

Cette association distribue de l'aide alimentaire. Il m'a été demandé d'informatiser les données, de les analyser, puis de faire un rapport. Cela m'a demandé un énorme travail.

écrire un rapport.jpg   informatique.jpg

Or ces données révèlent une mauvaise gestion et des dysfonctionnements graves, en contradiction avec les objectifs définis. Les abus sont répétés depuis longtemps, les ressources humaines et financières sont gâchées de façon lamentable.

Des bénévoles ont pris certaines décisions sans en informer les responsables de l'association : depuis des années, croyant être généreuses, ces personnes distribuent chaque semaine une grande proportion des colis alimentaires, mais c'est toujours aux mêmes bénéficiaires. 

Et ça, c'est en désaccord complet avec le règlement de la chartre, qui stipule qu'une personne ne peut recevoir ces colis alimentaires que sur une durée de huit semaines. On s'est aperçu en effet que ce favoritisme donnait lieu à des déviances : par exemple, entre autres, certains bénéficiaires ne sont plus dans la nécessité, d'autres revendent les produits donnés. Et ce favoritisme, pratiqué depuis des années, pourrait très bien être reproché à l'association comme un détournement des aides et subventions officielles, privées comme publiques.

Voilà ce que le rapport a mis en évidence et qui a déchaîné la haine des membres de l'association.

J'ai appris par un tiers que la direction de l'association s'est réunie pour me juger, sans que je sois prévenu, sans m'avoir convoqué pour entretien.  Un vote a eu lieu qui m' a condamné et exclu de l'association. Par ailleurs, c'est la directrice de l'association qui a annoncé mon exclusion à ma femme.

La voix de Mathieu s'assombrit d'une indignation contenue. Il poursuit :

- Comment peut-on en arriver à condamner le rapporteur pour avoir fourni les informations que les responsables de l'association lui ont demandées ?

 

faire un rapport.jpg

 

 Je m'exclame :

- Oh, je connais bien le problème, c'est la même chose quand on interprète un rêve, on tue le messager parce que le message ne plait pas.

Et qu'avez vous fait ?

- J'ai réclamé des explications, le compte rendu de la réunion ; j'ai écrit à chacun des dirigeants pour demander la clarté dans les relations au sein de l'association et le pourquoi de cette condamnation. Je n'ai reçu aucune réponse.

Je vais enfin rencontrer la Présidente de l'association qui elle aussi a voté ma condamnation.

 - Alors, que signifie cette volonté de raser, de supprimer à la racine, radicalement, tout mot blessant, tandis que vous êtes attaqué et condamné de façon inadmissible ? 

- Je me trouve en face de personnes qui représentent des références morales publiques au niveau local. Je ne veux pas les attaquer.

 

jury.jpg

 

- Je comprends la difficulté de votre situation. Voilà une injustice et une humiliation très douloureuses à vivre. Mais, Mathieu, retournons à votre rêve et voyons ce qu'il montre.

 Cette bande rasée, sans poils sous le visage, ça faisait une bande blanche.

Mathieu, spontanément, insiste. Visiblement il a été impressionné par l'image du rêve.

- Ecoutez, cette bande blanche m'a choqué, elle contrastait trop avec le reste du visage, avec la couleur de la peau.

 

- Alors, le blanc, c'est quoi, c'est comment ?

- Le blanc, ça contraste avec le reste, c'est toujours impeccable, c'est pur.

 

Et le cou ?

- Mathieu, s'il vous plaît, mettez votre main sur votre cou, à l'endroit de cette bande blanche.

Qu'est-ce que c'est que cet endroit ?

- C'est  en haut de la gorge.

- Et qu'est-ce que vous sentez ?

- Je sens les vibrations quand je parle.

 

Que déduire de cette image ? J'explique à notre rêveur :

Vous êtes animé par une volonté de supprimer toute agressivité à l'égard de ces personnes, qui se sont érigées en tribunal et ont décidé, en dehors de toute légalité, de vous condamner, sans vous donner droit à la défense.  Et vous dans tout ça, vous n'avez qu'une volonté, rester impeccable, pur. Vous refusez de prononcer toute critique, toute observation, jugement, reproche, qui pourraient être désagréables ou blessants pour ces gens là.

Mais regardez ce qui se passe alors : vous dîtes que cette bande blanche est bizarre, elle vous choque. Sa présence est donc négative. Si c'était ce que vous vous constatiez dans la réalité, vous comprendriez tout de suite qu'il y a quelque chose d'anormal.

L'image montre que votre organisme a été attaqué à cet endroit là.

 pelade-multiple-2.jpg

      pelade-barbe.jpg  

 

 

Je m'arrête un instant et reprends :

- Alors, qu'est-ce que vous en pensez ?

Mathieu reste silencieux quelques secondes.

- Je me révolte devant cette bande blanche. Ca me révolte qu'on m'interdise d'affirmer tout ce que j'ai mis à jour, de dénoncer les abus, les détournements, les complicités, les lâchetés. C'est absolument anormal.

- Mais Mathieu, qui est ce « on » que vous employez ? Y a-t-il donc quelqu'un d'autre que vous, qui vous rase le cou le matin ?

- Non, en effet,... personne d'autre que moi-même...

-  Alors, ce « on »...?

Mathieu soupire.

- Oui, je comprends, c'est moi qui suis trop gentil, trop correct, trop respectueux des autres et en ce moment, ...je vois, c'est ça..., ce blanc...

La voix de Mathieu s'élève, s'affirme ...Avec une émotion vibrante, rebelle et contenue il s'exclame :

- Oui ! Voilà : Je ne veux pas lancer de critiques blessantes, alors, je me mets comme un garrot pour m'empêcher de parler, les paroles restent étranglées dans ma gorge, j'étouffe ce que j'ai à dire.

- Exactement, vous avez très bien compris le sens de votre rêve. Votre blanc, votre souci de paraître impeccable et de plaire vous impose une contrainte insupportable. Vous voulez éviter toute discours désagréable ou blessant, alors que vous dénoncez les abus, le gâchis, les complicités, les lâchetés, ça ne peut pas aller ensemble ! En vous-même, vous avez un conflit entre votre volonté et votre ressenti, et vous vous révoltez contre cette volonté d'être impeccable : vous comprenez qu'une certaine agressivité est inévitable et naturelle. C'est une réaction courageuse et virile.

 Le regard de cet homme s'est éclairci. Il m'a dit d'une voix émue :

- Mon rêve est formidable et je vous remercie de votre analyse. Notre entretien me confirme ce que je dois faire, c'est ce que je sentais, mais je n'osais pas. J'ai rendez-vous lundi et je vous donnerai des nouvelles.

 

Que s'est-il passé ?

Mathieu a rencontré la directrice de l' association, accompagnée de son mari. Il a exprimé son indignation, il a remis en cause un notable. Ecoeuré, il a alors entendu ses interlocuteurs lui prétendre qu'il n'avait jamais été ni exclu, ni condamné. Puis quelques moments après, se contredisant, ils ont déclaré qu'ils s'étaient trompés de décision.

Quel euphémisme ! Grotesque, dérisoire !

Rencontrant la femme de Mathieu dans une réunion, la directrice, devant tout le monde, s'est confondue en compliments à son égard et à celui de son mari...

Quelqu'un a même déclaré :

- Mais ce que Mathieu a dit, ce n'est pas faux !

 

Conclusion

Le conflit de Mathieu est un conflit intérieur très courant, un conflit entre l'homme civilisé, bien éduqué, trop bien, et l'homme naturel, qui réagit instinctivement, selon ce qu'il ressent, selon l'élan juste qui jaillit de sa nature profonde.

Mathieu est un grand chrétien, il est droit, fidèle dans les petites choses comme dans les grandes ; dans sa vie il aide, il donne, il accepte, il respecte et ...il aime son prochain.... Oui, mais... il ne l'aime pas comme lui même, il l'aime plus que lui même. Et, quand c'est plus que lui-même, alors, l'inconscient n'est plus d'accord.

Alors apparaît un événement, une coïncidence apparemment anodine, où le monde extérieur et le monde intérieur entrent en résonance, où la matière et l'esprit se répondent de façon synchrone. Cette apparente coïncidence s'appelle une synchronicité, comme Jung l'a révélé à l'Occident.

synchronicite_paracelsica.jpg

 

Et voilà que le matin, dans la matière, dans la rue, l'inconscient intervient, et met Mathieu devant son rétroviseur pour lui montrer ses poils disgracieux et déplaisants sur la joue... et alors...qu'est-ce que ça peut vous faire... ?

Et la nuit suivante, dans l'esprit, dans le rêve, l'inconscient lui fait prendre conscience que, dans sa situation actuelle, son attitude respectueuse, sa courtoisie,  sa gentillesse sont anormales, inadmissibles, révoltantes. La vie l'a doté d'une arme naturelle et virile pour le protéger, le défendre : ce sont ses poils qu'il ne faut pas trop raser. Il ne doit pas l'oublier. Ce sont là des facultés immunitaires.

Mathieu a suivi l'impulsion de son rêve. Il a été droit et courageux. Il s'est rendu compte alors de la veulerie de ceux qu'il estimait et respectait. Et la situation s'est complètement inversée. C'est lui maintenant qui est reconnu et respecté.

 

 

accusation_pic.jpg

 

 

Illustrations

Je remercie les photographes dont les œuvres m'ont permis d'illustrer mon blog.

 Chris.noth.biotherm : http://estheticfactory.fr

Barbu : http://blog.linfographic.com

Rasage : http://i.ehow.com

Rasé : http://www.guim.fr

http://fr.evilox.com

Brad Pitt : http://static1.purepeople.com

http://imworld.aufeminin.com

http://thumbs.dreamstime.com

http://blog.linfographic.com

Pelade : http://www.drvarlet.fr

Ecrire un rapport : http://www.polyphoto.org

Image Ouest France : http://a31.idata.overblog.com

Synchronicité et Paracelsica : cgjung.net

accusation : sethbarnes.com